Avant l’adoption

Avant l’adoption d’un animal, il faut vous dire que posséder un animal est mettre une vie entre vos mains et qu'il faudra l'assumer aussi longtemps que l'animal vivra. Voilà pourquoi le choix de l'animal est important, en fonction du temps que vous aurez à lui consacrer, à l'envie que vous aurez de le prendre, de le toucher, du temps que vous voudrez partager avec lui pour l’éduquer et du coût d'un pareil animal

Propriétaire, Maître ou Gardien?

Les mots que l’on utilise pour se qualifier sont souvent relatifs à notre comportement. Si je me dis propriétaire cela signifie que je possède l’animal et que je peux en faire ce que je veux. Si je me dis maitre c’est que l’animal doit satisfaire mes désirs peu importe ses besoins mais, si je me dis gardien, cela implique que je suis responsable de son bien-être tout en prenant en considération les besoins de son espèce. Alors éliminons les termes dictateurs et qualifions-nous comme gardien d’un animal domestique.

Nous entendons souvent parler de manufactures de chiots (Puppy mills) mais la réalité est que nous devrions parler de manufactures d’animaux. Les chiots oui, les chats oui, mais aussi tous les animaux vendus dans les animaleries, du cochon d’Inde au reptile. La production d’animaux suit la vague de la demande tout comme tout autre produit vendu et aussi longtemps que les consommateurs ne prendront pas leur responsabilité de gardien d’animaux sérieusement, la guerre contre les producteurs à pratique douteuse ne sera jamais gagnée.

À la SPCALL nous nous occupons principalement des chats et chiens mais nous sommes concernés par tous les animaux et c’est pourquoi je fais un petit arrêt ici pour vous donner un petit conseil.

Avant de décider sur l’espèce que vous aimeriez avoir, informez-vous bien. Certains animaux, particulièrement ceux qui viennent de pays tropicaux ont besoin de soins et installations très particulières pour leur bonne maintenance et survie et ont souvent une espérance de vie de beaucoup meilleure à la nôtre. Qu’arrivera-t-il de cet animal quand vous ne serai plus là pour en prendre soin? Les animaux provenant de pays chauds ont souvent besoin de température et taux d’humidité plus élevés que ce que nous pouvons endurer et qui demande des installations spéciales et coûteuses. S’il-vous-plait, informez- vous avant l’achat.

La majorité des petits animaux achetés dans les animaleries ne survivent pas à leur première année : négligence par perte d’intérêt, mal entretenus ou mal nourris à cause de manque d’information, dévorés par un autre animal domestique à cause d’installation inadéquate et ainsi de suite… mais peu importe! Plus vous en achèterez, plus on en produira et ainsi va la roue….

Informez-vous et posez-vous les bonnes questions :

Avant de se lancer dans une adoption, en particulier si c'est la première fois qu'un animal doit intégrer le foyer, il faut s'assurer que toutes les conditions préalables sont réunies pour que cette relation soit une réussite, pour le propriétaire comme pour l'animal. Il convient pour cela de se poser quelques questions simples.

  • En premier lieu, il est indispensable que l'envie d'adopter un chien ou un chat soit partagée par tous les membres de la famille pour que la présence de l'animal ne devienne pas une cause de discorde. Réfléchissez bien aux raisons pour lesquelles vous souhaitez avoir cet animal.
  • Êtes-vous prêt à prendre soin de votre animal pendant 12 à 20 ans? Dépendant de la race un chien peut vivre de 9 à 15 ans, le chat, règle générale, a une espérance de vie encore plus longue.
  • Augmentation des travaux ménagers; perte de poil, accidents comme renversement d’un verre d’eau ou bris d’une statuette précieuse, destruction de plantes, taches de nez dans les fenêtres etc…
  • Faire des marches; entre 3 à 4 fois par jours et ce, quelque soit la température, ramasser les excréments même durant une marche (une bonne façon de créer de la friction avec les voisins est de ne pas les ramasser).
  • Avez-vous la motivation; une certaine dose de patience est souvent utile pour bien vivre avec son animal, c'est particulièrement vrai pendant la période d'éducation si l'animal adopté est un jeune mais cela peut également être nécessaire avec un adulte. Celui-ci peut ne pas toujours agir comme on le souhaiterait, soit parce qu’il n'a pas été parfaitement éduqué, soit parce qu’il ne comprend pas ce qu'on attend de lui et/ou parce que l'instinct est parfois plus fort que l'interdit (fugueurs par exemple). Tout en se montrant ferme, il convient alors de savoir prendre sur soi, l'énervement n'ayant quant à lui que des effets négatifs.
  • Réduit parfois sa liberté d'action et de déplacement : l’animal peut parfois obliger à des sacrifices : par exemple, la préparation des vacances peut devenir un casse-tête,
  • Si je suis locataire, ai-je la permission d’avoir un animal. Ai-je une certaine sécurité de logement car il est de plus en plus difficile de trouver un nouveau loyer en possédant des animaux, même un simple chat
  • La santé des membres de la famille peut également être une contre-indication à une adoption : les allergies au poil de chien ou chat (ou plus exactement à la salive qu'il y dépose en se léchant)
  • La présence d'enfants en bas âge doit aussi être prise en considération dans le choix de l’animal.
  • Vous pensez peut-être fondez une famille… et alors qu’adviendra-t-il de l’animal ? Sera-t-il un fardeau à ce moment-là ? D’où l’importance de bien éduquer son animal et ce dès le début.
  • Si c’est un chat : Vous devez certainement savoir qu’un chat n’utilise vos planchers que pour se rendre à son nouveau perchoir, qu’il adorera vos chaises rembourrées et vos fauteuils, se perchera sur le dessus d’une commode ou encore se rendra sur cette tablette que vous croyiez inatteignable et où vous gardez quelques petite potiches que vous ne voulez pas voir brisées. Un chat grimpe, ouvre les portes et les hauteurs ne protègeront pas nécessairement vos biens.
femelle mastiff

Chacun de ces points doivent être étudiés sérieusement avant de décider de magasiner pour un nouveau compagnon. En regardant tous ces point à l’intérieur des quelques minutes que vous avez passées à lire ces quelques lignes, les obstacles peuvent vous paraître insurmontables mais, après quelques temps, tous ces petits points feront partie de votre routine et vous paraitront banals.

Vous paraîtront banals si vous avez pris votre engagement sérieusement, que vous aurez pris le temps de donner à l’animal une bonne éducation et d’établir les règles à suivre de la part de l’animal tout comme de la part de ses gardiens. La première loi d’un animal est sa survie et croyez-moi, ce dernier est conscient que vous êtes essentiel pour y réussir mais il doit être guidé. Il veut vous plaire.

Trop de personne se servent de l’habileté de raisonnement humaine pour tenter d’éduquer un animal mais ce dernier n’a pas une capacité de déduction et de raisonnement aussi développée que la nôtre et c’est pourquoi nos méthodes, plutôt que de régler les problèmes, rendent souvent l’animal plus confus et incapable de se conformer.

N’hésitez pas à consulter, mais de grâce, consultez les bonnes personnes. Idéalement un animal de la même espèce serait le meilleur consultant mais malheureusement on ne peut pas communiquer avec un animal, alors le bon consultant serait celui qui a étudié l’espèce en question. Deux chiens peuvent avoir les mêmes troubles de comportement mais la solution n’est pas nécessairement la même pour les deux. Tout comme chez l’humain, la solution à un problème dépend non pas du problème mais bien du tempérament de l’individu.

Je ne veux pas vous dissuader à partager votre demeure avec un de ces petits êtres, tout au contraire, si vous aimez les animaux, je le recommande. L’animal peut s’assimiler à votre mode de vie en autant que vous êtes conscients qu’il y aura de petites concessions à faire des deux côtés. Donnez un bon départ à un nouvel animal et vous pourrez partager des heures de plaisirs et de bonheurs en famille.

Un animal se donne-t-il en cadeau?

femelle mastiff

Si un animal est désiré, il est certain que la chose est possible. Mais! La famille qui aura la responsabilité de l’animal doit avoir réfléchi aux points ci-haut mentionnés et les avoir acceptés. De plus les futurs gardiens doivent choisir eux-mêmes l’animal.

Si vous voulez que ce soit une surprise, une boite, harmonieusement enveloppée, contenant une laisse, un collier et un certificat-cadeau de votre centre d’adoption favori est une bonne présentation. Ou, accompagnez vous-même les personnes concernées au centre et aidez-leur à faire le choix, mais n’oubliez pas que les futurs gardiens doivent eux-mêmes choisir l’animal.

Ne vous procurez jamais un animal pour un enfant sous la condition que ce dernier devra s’en occuper sous peine de perdre l’animal. Ces contrats sont rarement respectés et soit les parents doivent prendre charge de l’animal ou, comme trop souvent, l’animal est abandonné. Dans le dernier cas, en excusant un enfant de ses obligations, l’enfant apprend non seulement qu’un engagement n’est rien de sérieux mais aussi qu’un animal est un article dont on peut disposer, ce qui ne devrait pas être le cas.

Toute vie est précieuse, pas seulement la nôtre.

Donnez à la SPCALL

Un don, petit ou grand, peut faire une grande différence dans la vie des animaux dans le besoin. Tous les dons contribuent à sauver des vies.

  

Faire un don par chèque

Pay with Visa, MasterCard or Paypal

Le match parfait

Vous aimeriez adopter...

Articles récents

Événements

    À venir...

Infolettre SPCALL

Nouvelles des adoptés, événements SPCALL et autres informations générales directement dans votre boîte courriel.

Cinquieme Saison Science Diete

Spcall.ca © Tous droits réservés 2011
Numéro de bienfaisance : 89570 9145 RR0001
Notre refuge utilise exclusivement la nourriture pour animaux Hill’sMD SciencesMD pour nourrir tous les chats et les chiens sous nos soins.

Web design et développement par DavidCouillard.com